• Accueil
  • > Appui des campagnes d'autres associations

Catégorie

Archive pour la catégorie « Appui des campagnes d’autres associations »

L’AEMF à la 4ème Marche Mondiale des Femmes

Dans le cadre de la 4ème Marche Mondiale des Femmes, l’AEMF sera présente à la Rencontre Méditerranéenne « Femmes face aux extrémismes » à Marseille à la Faculté Saint-Charles ce week-end, les 19 et 20 septembre.

Femmes face aux extrémismes

A l’origine de cette Rencontre : la montée des extrêmes droites en Europe. Rencontres, discussions et projets d’actions sont prévus tout au long de la journée de samedi, de 9h à 18h. A 18h30, une présentation de la Caravane Européenne de la Marche Mondiale des Femmes est prévue suivie d’une marche en direction du Vieux-Port à 19h.

Le 20 septembre sera, lui, consacré aux travaux en commun avec le Mouvement de la Paix et à la présentation du parcours européen de la caravane féministe de la MMF. La Marche mondiale a débuté le 8 mars 2015 à Kobané, ville-symbole de la tentative d’oppression des femmes par le groupe terroriste El et de sa résistance. Elle fera étape à Marseille ce week-end.

 



Mobilisation pour la défense de L’Abri maternel

Rassemblement le 9 mars à 17h devant le Conseil Général de la Moselle, place de la Préfecture.

L’Abri-Maternel, service public (Fonction publique Hospitalière) dont la mission est d’accueillir en urgence les mamans isolées avec enfants de moins de 3 ans ou dont la moyenne d’âge est inférieure à 3 ans  et qui ont besoin d’un soutien matériel et psychologique, notamment parce qu’elles sont sans domicile, est menacé de fermeture.

Le Conseil Général prend cette décision sans prévoir un établissement relais puisque les autres institutions n’ont pas vocation à effectuer un travail d’accueil d’urgence (Nid Maternel, Ermitage St Jean..) et n’ont pas les moyens et le personnel pour effectuer le travail d’écoute, de sécurisation, d’accompagnement qu’effectuent les agents du service public du Centre Départemental de l’Enfance. Les autres institutions pourraient être mises en difficulté, le pire étant que les mamans restent à la rue.

L’AEMF soutient la mobilisation pour le maintien de L’Abri maternel mais regrette l’instrumentalisation politique du dossier à la veille d’élections départementales.



L’A.E.M.F. est Charlie

L’A.E.M.F. est Charlie et s’associe à la peine et à la douleur des familles et des proches des trois attentats qui ont ensanglanté Paris ces derniers jours.

Charlie1



Conférence d’Emilie Hache demain au Frac Lorraine

RENCONTRE INVENTIVE
- – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - -


SAMEDI 22 NOV 2014, 16h
49 NORD 6 EST – FRAC LORRAINE –  METZ

-
Ces mondes futurs
que les hommes
ne voient pas

Émilie Hache, philosophe
-

Conférence d'Emilie Hache demain au Frac Lorraine dans Appui des campagnes d'autres associations

Inventive, responsable, indisciplinée… telle est la science-fiction féministe face aux menaces nucléaire et écologique. Nourrie et nourrissant le mouvement écoféministe, cette « fiction spéculative » délaisse l’imaginaire dominant pour nous reconnecter avec nos expériences, nos désirs, nos compétences et tenter d’inventer d’autres avenirs possibles.


La rencontre sera suivie d’un échange avec le collectif Colibris et La Chaouée.


-
-
49 NORD 6 EST – Frac Lorraine
1bis rue des Trinitaires, Metz
Accès libre
dans la limite des places disponibles



Le gouvernement Rajoy recule devant la mobilisation

Devant la mobilisation des Espagnols, des associations féministes (dont « Féministes en Mouvement ») et des citoyens, le gouvernement Rajoy a renoncé à remettre en cause le droit à l’avortement. La mobilisation a payé !

Communiqué de Presse : Pour un droit européen de l’avortement   

 

Le gouvernement espagnol a décidé de retirer le projet de loi rétrograde sur l’avortement : il s’agit d’une première victoire qui n’a été possible que grâce à la mobilisation et à la solidarité. Mais il ne faut pas sous-estimer la capacité de réaction de ceux qui étaient à l’origine de ce projet.

 

Au-delà de la vigilance qui s’impose, nous devons nous préoccuper à la fois de la réalité des conditionsd’avortement et des combats à mener au niveau européen et international. Ainsi il faut en priorité :

 

  • Dénoncer les difficultés d’accès aux femmes les plus défavorisées, en Espagne comme ailleurs, des services d’avortement en raison des réticences des médecins (clause de conscience) et des politiques d’austérité qui ont frappé les systèmes de santé publics.

 

  • Se mobiliser, comme nous l’avons fait lors des élections européennes, pour que la liberté d’avortement soit inscrite dans la Charte européenne des droits fondamentaux.

 

C’est ce message que nous devrons porter de façon unanime en tant qu‘Européennes, aux Nations-Unies dans la perspective de Pékin +20.

 

Du fait des alliances entre religions et de leur poids dans le système des Nations Unies, ce droit fondamental des femmes continu d’être bafoué, il est temps que cela cesse. L’Union Européenne doit donner l’exemple en reconnaissant un Droit européen de l’avortement LIBRE ET GRATUIT POUR TOUTES.

Signataires du Communiqué de presse :

LIGUE DU DROIT INTERNATIONAL DES FEMMES,

COORDINATION FRANÇAISE POUR LE LOBBY EUROPÉEN DES FEMMES,

FÉMINISTES EN MOUVEMENTS,

FÉMINISME ET GÉOPOLITIQUE

FEMMES POUR LE DIRE FEMMES POUR AGIR ,

LIBRES MARIANNES

MOUVEMENT DU NID,

RÉSEAU FÉMINISTE ‘RUPTURES’

REGARDS DE FEMMES

SOS-SEXISME,

WOMEN’S INTERNATIONAL LEAGUE FOR PEACE AND FREEDOM

 



12