Vivastreet complice de l’esclavage domestique?

Posté le 13 octobre 2014

Vivastreet complice de l’esclavage domestique ?

C’est la question qu’on peut se poser au vu de cette annonce « spéciale étudiantes » postée sur son site par un « jeune cadre dynamique » tel qu’il se présente !

«  Je propose à une étudiante un hébergement dans mon studio à Orsay (38 m²).
Je suis un jeune cadre dynamique de 25 ans.
Le loyer et la responsabilité du studio seront entièrement à ma charge, mais les tâches ménagères (nettoyage, linge, repassage, etc), les courses (avec remboursement), les poubelles, la cuisine, etc seront à la charge de l’hébergée et devront être régulières.
Le studio est équipé d’un canapé dépliant confortable (et neuf). »

Ouf ! L’étudiante-femme de ménage pourra se reposer de son dur labeur sur « un canapé dépliant confortable » ! Le « jeune cadre dynamique »  ne tolérera cependant pas les sans-papiers :

« Il sera demandé à l’hébergée la photocopie d’une pièce d’identité (ou passeport) valable. »

On croit rêver !

Il n'y a actuellement pas de commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire