Archives

Archive pour June 2012

Article précèdent

La loi sur le harcèlement sexuel … parlons en !

Café-débat le samedi 23 juin à 15h au Café Jehanne d’Arc à Metz

Autour de Guillaume Cervantes, juriste.
Venez débattre avec nous et lui poser vos questions !
Article précèdent Harcelement-sexuel-les-feministes-se-mobilisent-et-veulent-une-nouvelle-loi_mode_une
(l’image vient d‘ici)

 



L’A.E.M.F pilote le Tour de France de l’Egalité à Metz

L’A.E.M.F pilote le Tour de France de l’Egalité à Metz  DSC39581

Le 14 avril dernier, l’Association Entraide et Mouvement des Femmes (A.E.M.F.) organisait l’étape messine du Tour de France de l’Egalité en partenariat avec le Laboratoire de l’Egalité. Objectif de l’évènement: valoriser les actrices et acteurs locaux de l’égalité femmes/hommes et parler de la parité à la veille de l’échéance présidentielle. L’ensemble des associations féministes de Lorraine étaient présentes. Explications.

Le maire de Metz était présent pour signer le Pacte pour l’Egalité, entouré de nombre de ses adjoints. Des élus de tous bords politiques avaient aussi fait le déplacement.

Comprendre comment l’égalité femmes/hommes peut être partagée au quotidien: c’était tout l’enjeu de cette étape messine du Tour de France de l’Egalité, organisé par l’A.E.M.F. en partenariat avec le Laboratoire de l’Egalité et animé par sa présidente, Florence Lhote. A cet enjeu, le Laboratoire pour l’Egalité, représenté par Lucile Bertin, répond concrètement : « 500 000 places en crèche, un Ministère de l’Egalité femmes/hommes avec des missions transverses ». La présidente de l’Observatoire pour l’égalité femmes/hommes de Paris, Lucile Bertin, est aussi revenue sur la campagne d’affichage nationale afin de sensibiliser le grand public à cette thématique.

DSC3948-2-300x199

Débat.

Le maire de Metz a ensuite signé le Pacte pour l’Egalité et est revenu, dans son discours, sur les difficultés de la mise en pratique de cette égalité.

Deux tables-rondes ont permis d’avancer sur le sujet, une première sur le thème “Egalité professionnelle, syndicale et politique” avec comme invitées Janine Olmi, auteur d’Osez la parité syndicale (L’Harmattan), Sélima Saadi, adjointe au maire de Metz en charge des quartiers et Brigitte Stein, responsable Egalité, Discrimination et Mixité pour la CFTC.

La seconde table-ronde avait pour thème le “Partage de la culture de l’égalité femmes/hommes et de la parité” avec comme invitées Noémie Heintz, présidente du Planning Familial de Metz, Francine Taite, représentante de l’ONG Zonta International et Mélodie Saillard, porte-parole d’Osez le Féminisme.

DSC3954-2-300x199

Pour revenir sur toutes ces questions, l’A.E.M.F. publie en collaboration avec 45 associations féministes dont Osez le Féminisme et le Planning Familial le ”Manifeste féministe: Mais qu’est-ce qu’elles veulent encore?” (éditions LLB), disponible dans toutes les librairies.

DSC3951-300x199

DSC3941-2-300x199

Crédit photo : mairie de Metz.



7 et 8 juillet : rencontres d’été des Féministes en Mouvements !

Les 45 associations du collectif « Féministes en Mouvements » vous invitent à leurs secondes Rencontres d’été les 7 et 8 juillet 2012 ! Le thème de cette édition sera « L’égalité femmes-hommes en chantier ! » Vous trouverez en pièce jointe l’invitation aux rencontres, à diffuser sans modération !
Quels objectifs pour cette seconde édition ?
Continuer sur la même trajectoire que l’an dernier : nous rassembler, nous former, débattre, produire des analyses et des propositions pour les pouvoirs publics, travailler ensemble à faire en sorte que les droits des femmes et l’égalité avancent dans la société.
Dans le contexte de création d’un ministère des droits des femmes, il s’agit aussi de définir ensemble les priorités d’action à porter devant la Ministre et les moyens que nous nous donnons pour cela !
Quand et où ?
Les rencontres auront lieu du samedi 7 juillet à 10h au dimanche 8 juillet 14h. Comme l’an dernier, nous nous réunirons à l’Université d’Evry, dans l’Essonne. Accès en RER D depuis la gare d’Evry Courcouronnes. Un hébergement en hôtel est possible. Un système covoiturage est également mis en place.
Quel programme ? 
Plénières, ateliers-débat, ateliers-formation, projections, village associatif, librairie, jeux et spectacle le samedi soir.
Par ailleurs, nous avons prévu d’inviter la Ministre des Droits des Femmes, Madame Najat Vallaud-Belkacem, pour échanger avec elle sur les chantiers prioritaires en matière d’égalité femmes-hommes. Le programme précis est en cours de construction et sera bientôt disponible sur le blog des Féministes en mouvements !
L’équipe des Féministes en mouvements


7 et 8 juillet : rencontres d’été des Féministes en Mouvements ! 396419_376002459092505_339670486059036_1559499_148295236_n



“Les périodes de maternité seront prises en compte dans la réforme des retraites”

Les périodes de maternité seront “a priori” prises en compte dans la réforme des retraites visant à permettre à ceux qui ont commencé à travailler tôt de partir à 60 ans, a indiqué lundi la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem. “A priori, dans les périodes qui devraient être prises en considération pour ce départ possible à la retraite à 60 ans pour ceux qui ont commencé à travailler jeunes seront comptabilisées les périodes de maternité”, a déclaré la ministre des Droits des femmes sur i>Télé. “Toute la question est de savoir sur quelle durée exactement, et là, ça fera l’objet d’une concertation, puis d’une décision de Marisol Touraine et du Premier ministre”, a encore dit Najat Vallaud-Belkacem à propos de la ministre des Affaires sociales et de Jean-Marc Ayrault.

Dimanche, son collègue en charge du Travail, Michel Sapin, avait indiqué que peut-être “un peu plus d’avantages” pourraient être octroyés aux femmes ayant eu des enfants et ayant commencé à travailler à 18 ou 19 ans pour partir à la retraite à 60 ans. Un tel geste pourrait résulter du fait que, selon Bercy, le coût de l’assouplissement de la réforme des retraites du précédent gouvernement sera moins élevé qu’attendu pour les finances publiques. Le rétablissement de la retraite à 60 ans pour les salariés ayant commencé à travailler très tôt sera à l’ordre du jour du prochain conseil des ministres.

(…)

lepoint.fr, source AFP, lien



12