• Accueil
  • > Archives pour December 2010

Archives

Archive pour December 2010

Faut qu’on vous dise …

Toute l’équipe de l’AEMF vous souhaite une belle et militante année 2011 et espère que vous passez d’excellents congés de Noël.

Croyons en de nouvelles avancées pour la cause des femmes et de l’humain à travers le monde pour cette nouvelle année.

 Merci de nous suivre et rendez vous en 2011 pour de nouvelles aventures de l’association !

 

Faut qu'on vous dise ... 1an



Obligées de porter un bracelet rouge pour signaler leurs règles

Un patron norvégien a ordonné à ses employées de porter un bracelet rouge quand elles avaient leurs règles afin de justifier leurs passages aux toilettes plus fréquents.

«Vous pensiez que votre boss était horrible? Eh bien, il ou elle ne peut pas surpasser [ce] patron norvégien», positive le site Opposing Views. «Certains boss norvégiens sont fous», remarque le site Gawker.

«De façon plutôt justifiée, les femmes se sentent humiliées d’être “marquées” comme ça -tous leurs collègues sont au courant des détails intimes de leur vie privée», s’indigne le syndicat norvégien Parat qui a commandé l’étude ayant révélé l’existence des bracelets rouges.

A l’origine, l’étude était sensée mesurer la productivité des entreprises norvégiennes; mais selon Parat, elle a très vite mis au jour une gestion «tyrannique» des pauses pipi. «L’étude affirme que les entreprises sont en train de devenir obsédées par la productivité perdue à cause des employés passant trop de temps à répondre aux appels de la nature», explique le Daily Mail. «[Les résultats] montrent que 66% des patrons forcent leurs employés à leur demander des cartes électroniques pour pouvoir accéder aux toilettes, afin qu’ils puissent contrôler les pauses

(…) Source : slate.fr

Le plus surprenant dans cette affaire c’est que rien ne mentionne que les employées s’y sont opposées.

Cool moi je dis, au nom de la productivité d’un côté on marque les employées dans ce qu’il y a de plus intime, de l’autre on est prêt à tout accepter parce qu’on est sous pression et qu’on a peur de perdre son job.

Source : http://bebe.doctissimo.fr/blog/