La guerre des genres dans les toilettes

Posté le 22 September 2010

Et si la discrimination entre les hommes et les femmes se poursuivait jusque dans les toilettes ? 

Culottée, l’expo proposée par le service public de l’assainissement francilien (Siaap) pour fêter ses quarante ans ! “Chiotissime !”, qui se tient à ciel ouvert jusqu’au 20 octobre sur le boulevard parisien de la Bastielle (12e), offre en quarante-huit photos un aperçu insolite et souvent cocasse des WC, vespasiennes et autres lieux d’aisances utilisés dans le monde. L’occasion de poser publiquement cette question qui, personnellement, me laisse furibarde depuis des lustres : pourquoi y’a-t il toujours la queue devant les toilettes pour femmes et jamais devant celles des hommes ? La réponse coule de source : eux et nous ne les utilisons pas de la même manière. Ni à la même vitesse. Une femme y passe en moyenne 3 minutes, un homme 83,6 secondes, affirme une étude américaine menée en 1988. Un chronométrage plus récent accorde aux une de 80 à 97 secondes, aux autres entre 32 et 47 secondes. Mais la proportion reste inchangée : pour des raisons anatomiques, hygiéniques et vestimentaires, les femmes restent deux fois plus de temps au petit coin que les hommes. Alors que le nombre de sanitaires, dans la très grande majorité des bâtiments publicq, est identique pour chaque sexe. Et sans compter les urinoirs ! Comment expliquer la persistance d’une telle “injustice” ? “On peut juger de la puissance d’une nation à ses toilettes, et mesurer la position réelle des femmes dans une société à la longueur de leurs files d’attente”, répond l’urbaniste britannique Clara Greed, qui y voit une preuve flagrante de la fracture sexuelle, au même titre que les écarts de salaires en entreprise ou la répartition des tâches domestiques.

Pictogrammes sexistes

Ce n’est pas Marissa qui la contredira. Cette étudiante en sciences politiques de l’université de Toronto a récemment publié sur son blog (hystericalmarissa.blogspot.com), sous le titre Sexe, genre et toilettes, une impressionnante collection des pictogrammes masulin-féminins utilisés dans le monde pour désigner cet incontournable endroit. “Typiquement, cette signalétique décrit les hommes comme des personnes en pantalon, et les femmes comme des personnes en jupe”, remarque-t-elle. Un homme sur deux a beau être une femme, devant les toilettes comme dans la langue française le masculin l’emporte sur le féminin.

Catherine Vincent, Le Monde Magazine du 18 septembre 2010.

Petit ajout personnel pour une autre injustice : en général le pictogramme “Ici on peut changer la couche de son bébé” se trouve sur la porte des toilettes des femmes …

 

La guerre des genres dans les toilettes 5391toilet_homme_vs_femme

Il n'y a actuellement pas de commentaire pour cet article.

Leave a Reply