• Accueil
  • > Archives pour juillet 2010

Archives

Archive pour juillet 2010

5 juillet 2010 … la date d’une nouvelle avancée pour les femmes !

Lundi, l’Espagne a rendu l’avortement légal.

Il ne l’était jusqu’ici qu’en cas de viol, de malformation dangeureuse de l’embryon ou de « risque psychologique ou physique » pour la femme enceinte, ce qui amenait beaucoup d’espagnoles à contourner la loi en plaidant le fameux risque psychologique devant le psychiatre chargé de les examiner, accompagnant parfois leur témoignage d’un pot de vin. Désormais, les Espagnoles n’auront besoin de fournir aucune justification ni de convaincre qui que ce soit pour demander l’IVG jusqu’à 14 semaines de grossesse (22 en cas de problème médical).

Mais c’est sous réserve que le Tribunal Constitutionnel Espagnol valide cette loi, car le Parti Populaire cherche à la bloquer en invoquant un article de loi qui souligne le  »droit de chacun à vivre ». La ministre de l’égalité, Bibiano Aido, reste cependant confiante sur la décision finale, car selon elle « cette loi est tout à fait constitutionnelle ».

En Europe, l’avortement ne reste donc illégal qu’en Irlande, Pologne, Malte et Chypre. Dans ces trois derniers pays, il est autorisé uniquement en cas de danger pour la future mère ou de malformation physique de l’embryon ; en Irlande, il ne l’est qu’en cas de danger pour la future mère, le « principe du droit à la vie de l’enfant non né » inscrit dans la Constitution depuis 1983 rendant impossible pour l’instant une avancée sur ce deuxième point. Cependant, le gouvernement n’entame pas de poursuites contre les femmes qui choisiraient d’avorter à l’étranger, et elles seraient nombreuses à s’envoler pour cela en Angleterre.

Alors, comment se fait-il que tous les pays Européens ne soient pas au diapason sur ce point ? Tout simplement parce que L’Union européenne n’est pas autorisée à légiférer sur le droit à l’avortement dans les Etats membres. Elle a juste pu, dans une résolution de juillet 2002, recommander de le légaliser, mais aucun pays n’est obligé de s’y plier.

A suivre, encore et toujours …



12