• Accueil
  • > Archives pour juillet 2010

Archives

Archive pour juillet 2010

Différenciation sexuelle par les couleurs

Les jouets, les vêtements, le linge, … c’est en rose pour les filles et en bleu pour les garçons, c’est bien connu. Mais est ce une idée reçue ou cela reflète t il vraiment la réalité ? Ce sont les questions posées par le photographe coréen Jeong Mee Yoon à travers une série de photographies où il a regroupé autour d’enfants de chaque sexe les objets dont ils se servent tous les jours. Le résultat est saisissant.

 

Différenciation sexuelle par les couleurs Terry%20and%20His%20Blue%20Things_m    Seowoo%20and%20Her%20Pink%20Things2_m

 

Toutes les photos et des explications sur le projet ici.

Photos : Light jet Print – Jeong Mee Yoon



Tranche de vie

Lu hier matin au dos d’un livre pour enfants dans une librairie : « L’histoire des Chevaliers de la Table Ronde revisitée pour les petits garçons d’aujourd’hui ».

Est ce que les filles n’ont pas le droit de s’intéresser au mythe Arthurien, énorme pan de culture littéraire et lecture passionnante, parce que cela parle de chevaliers et de quêtes ? …



Battre sa femme ou jouer de la batterie : quel est le plus grave ?

Une expérience organisée par l’association américaine Powa (People Opposing Women Abuses) démontre que frapper sa femme fait moins réagir les voisins que de frapper les timbales de sa batterie. Vidéo à l’appui. Quelques minutes qui font froid dans le dos … cliquez sur l’image pour les voir.

Image de prévisualisation YouTube

Rappelons qu’il existe un numéro à composer si vous êtes victime ou témoin de ces violences : le 39 19.



Vis ma vie de femme

La vie d’une femme … c’est souvent un parcours semé d’embûches … qui sont très souvent niées ou relativisées. Quoi, encore une association féministe ? Pour quoi faire ? …

Pour prouver que ces injustices, mauvais traitements ou idées reçues ne sont pas une vue de l’esprit, l’association Osez le féminisme vient d’ouvrir Vie De Meuf. Sur le modèle du célèbre Vie de Merde ou encore de Entendu à Paris, ce site Internet recueille tous les jours en quelques phrases les petites et grandes anecdotes de vies de femmes, la vie de tous les jours de femmes ordinaires.

Je vous mets l’eau à la bouche ? (ça a été difficile de me limiter à quatre …)

Entretien d’embauche pour vendre des glaces sur la plage. « T’es cap de tirer une charrette comme ça? Parce que tu es toute menue, mais l’avantage c’est ton corps. T’es payée à la commission, et une nana comme toi, tous les mecs vont t’acheter des glaces pour te parler, mais il faut savoir s’en servir ».
#viedemeuf – Nine

———–

Etudiante en école d’ingénieur, je fais un double diplôme en Allemagne. Dans les matières que j’ai choisi: micro-mécanique. Lors du premier cours, je croise le professeur dans les couloirs qui m’informe que la fac de psycho n’est pas dans ce bâtiment. J’insiste « non, je viens assister au cours de micromécanique ».
Sa réponse :  »Quoi, une femme va assister à mon cours? Mais vous allez comprendre?! »
#viedemeuf –
Anouk

————–

Étudiante en journalisme, je fais des reportages vidéo. Nous sommes en binôme. Une personne pose les questions, l’autre porte le matériel et filme. Ce jour là, j’étais en binôme avec un garçon de ma promo.
On allait faire l’interview d’une femme d’une école privée. La femme me sert la main et me dit « vous êtes son assistante?? ».
« Non, non… c’est même moi qui vais vous poser les questions Madame. »

#viedemeuf –
Emmanuelle

————–

Alors que je bossais dans un centre aéré, je vois arriver une petite blonde (10 ans maxi) très en retard…
Je lui demande ses raisons. Elle me répond: »Maman m’a punie car la chambre de mes frères était sale ». Moi : « Comment ça ? Tes frères ne peuvent pas nettoyer leur chambre eux-mêmes ? » Elle : « Bien sûr que non, je suis la seule fille de la maison, donc c’est à moi de tout nettoyer… Sinon je suis punie… C’est normal, un garçon, ça sait pas ranger !! »
#viedemeuf -
Martine

Rendez vous sur Vie De Meuf (clic clic)

Pour en savoir plus sur l’association Osez le féminisme (clic clic aussi).

 



« C’est une fille ! »

Est ce qu’on a raté sa famille si on a pas eu de garçons ? Lu sur BlogMômes, le témoignage d’un père de deux fillettes.

Avant la naissance de mes deux filles, on m’a souvent posé la question : « Est ce que tu n’es pas trop déçu que ce ne soit pas un garçon ? »

(Sous entendant que nous, les hommes, ne pouvions rêver mieux que d’avoir un descendant à p’tit zizi).

La première fois, j’ai répondu que je m’en moquais totalement. Et c’était vrai. J’étais juste content de savoir que j’allais devenir père. Et quand au moment de l’écho j’ai appris que c’était une fille, mon émotion était, je pense, la même que pour un p’tit mec. Pour ma deuxième fille, les gens de mon entourage espéraient fortement que cette fois ci serait la bonne, le « choix du roi », à ce qu’on dit … je dois avouer que j’étais assez partagé pour le coup. Un garçon ? Oui ça pourrait être fun. Et puis ça me changerait un peu des Polly-Pockmuches et des Poupées Barbantes. Et en même temps je me disais qu’au moins, si c’est une nouvelle fois une fille, j’aurais avec moi l’expérience de la première … bref, c’était moins clair dans ma tête. A l’annonce du sexe par le médecin, j’ai eu un dixième de seconde de déception et puis la joie et l’émotion ont rapidement pris le dessus.

Aujourd’hui je suis bien avec ma tribu de princesses. Ne pas avoir de garçon ne me gène pas. Je vais même vous avouer une chose. Hier, je me suis imaginé ayant un fils en âge de se passionner pour le football (comme la grande majorité de ses congénères de classe). J’imaginais qu’il me poserait surement quelques questions sur ce qui se passe en ce moment avec l’équipe de France. Et j’imaginais lui répondre que ces joueurs là étaient devenus fous … que leur obessession de l’image et de l’argent leur avait fait oublier l’essentiel : jouer au foot. J’imaginais lui dire aussi que ce n’est pas parce qu’il est un garçon qu’il est obligé d’aimer ou de pratiquer de sport. Je m’imaginais même lui dire que j’étais prêt à l’accompagner au bord du grand bassin s’il choisissait un jour de s’inscrire au club de natation synchronisée.

Mais dans la vraie vie je n’ai que des filles … et j’en suis très heureux !

Till The Cat – http://blog.momes.net - 24 juin 2010



12