Archives

Archive pour May 2010

Documentaire : “Des femmes enchaînées, des femmes déchaînées”

Voici la critique de Télérama sur ce documentaire.

En soixante ans, la parité homme-femme a fait de grands progrès. Une évolution qui se reflète dans la présence féminine sur le petit écran. Si l’un des tous premiers visages de la télévision française fut celui d’une femme, Jacqueline Joubert, il aura fallu attendre plusieurs décennies avant qu’elles puissent présenter les journaux télévisés, accéder à des postes à responsabilité ou couvrir, en tant que reporter, les conflicts qui déchirent le monde. En parallèle, les femmes obtiennent des responsabilités et prennent leur destin en main. Peu à peu, elles parviennent à gagner leur place dans toute la société.

Documentaire :

.

DIFFUSIONS

FRANCE 3 LUNDI 24 MAI 2010 DE 20H35 À 22H05 (90′)

Rediffusions :
Jeudi 27 mai 2010 : FRANCE 3 00h30

Source : http://television.telerama.fr/tele/emission.php?id=16996525 - Merci à Aude



Les couples où l’homme s’implique plus dans les tâches ménagères dureraient plus longtemps

D’après une récente étude britannique, le risque de divorcer chute chez les couples dans lesquels les hommes prennent une responsabilité importante dans les tâches ménagères. 

L’étude de la London School of Economics a porté sur 3.500 couples britanniques.  Selon Libération, l’enquête publiée mardi 18 mai  s’intitule “Travail masculin non-rémunéré et divorce”. Elle porte sur l’implication des hommes dans chaque couple quant aux tâches dites ménagères et familiales comme la vaisselle, le ménage ou encore s’occuper des enfants. Il est apparu que plus l’homme s’implique dans ces tâches plus il contribue à la solidité de son couple. L’étude l’expliquerait ainsi : “La combinaison optimale présentant les plus faibles risques (de divorce) est celle où la mère ne travaille pas et où le père s’adonne à un maximum de travaux ménagers et de prise en charge des enfants.” Des résultats bien loins du mythique schéma de l’homme travaillant tôt et tard à l’extérieur et de la femme au foyer prenant toutes les responsabilités qui incombent à l’éducation des enfants et à la tenue du domicile.

Source : Zigonet

 

A la personne qui a laissé un commentaire nous demandant de parler de son livre (et qui ne laisse ni son adresse mail ni son nom, je tente donc de la joindre ainsi) : désolée, mais nous ne pouvons pas chanter les louanges d’un ouvrage que nous n’avons pas lu et dont nous ne connaissons pas le contenu exact. Cependant, si vous souhaitez nous le faire parvenir, je le lirai et j’en parlerai bien volontiers sur le blog.



Avis aux étudiantes …

Après la théorie, l’AEMF passe à la pratique. 

Une fois par semaine, la Maison des Etudiants de la fac de Metz devient…

la Maison des Etudiantes !

Pas toujours évident de parler de sujets délicats avec sa famille ou ses amis quand on est une femme … nous sommes du moins partis du constat que de nombreuses étudiantes sont en souffrance et ne savent plus vers qui se tourner, n’osent pas aborder certains sujets avec leur entourage masculin … ou se sentent simplement seules dans leur vie quotidienne.

Nous vous proposons donc de venir discuter entre femmes des petits et gros problèmes de la vie de tous les jours, de manière conviviale et informelle, autour d’un verre. 

Réseau de solidarité par la parole réservé aux femmes 

Le 17 et le 31 mai de 17h à 18h30 à la MDE de l’Université de Metz.



Un autre regard sur la loi d’interdiction de la Burqa.

Extraits du courrier des lecteurs de Télérama :

-A l’heure où on nous bassine avec l’interdiction du niqab sous le prétexte de la «dignité des femmes », il est bon de rappeler que la première des dignités est de pouvoir vivre correctement ! Les retraites des femmes sont en moyenne de 825 euros, alors que le seuil de pauvreté est fixé à 908 euros, et elles sont inférieures à celles des hommes. Les associations s’inquiètent du nombre croissant de personnes âgées et de familles monoparentales dans les distributions de colis alimentaires. Personnes âgées et monoparentales, deux termes cache-sexe pour éviter de dire que les femmes sont parmi les êtres les plus pauvres de ce pays.

Michelle Leblanc (Paris).

 

-Et maintenant, que vont-elles faire, les femmes en burqa? La retirer pour sortir malgré tout, et se faire tabasser par leurs maris? Sortir en la portant quand même, et se faire verbaliser par les policiers? Ou rester cloîtrées au foyer à regarder en boucle sur la chaîne Histoire la biographie de Charles Martel? Quoi qu’il en advienne, Dieu que cette loi va détendre l’atmosphère dans les quartiers “sensibles”!

Claude-A. T. (Douai).

 

Télérama du 5 mai 2010, p. 5, relevé par Aude D.



“Je suis une femme des années 2010″

Dans son émission du jour, Faustine Bollaert revient sur ce qui fait une femme aujourd’hui, ses problèmes, ses revendications, mais aussi son évolution par rapport aux générations précédentes. Ses propos et ceux des auditeurs sont commentés par une sociologue et par Chantal Thomas, créatrice de mode.

Cliquez ici pour réécouter cette émission instructive.

 

Et demain : Comment aider les filles défavorisées à aller à l’école ? De 15h à 16h sur Europe 1 (105.30). L’émission sera également réécoutable sur le même site.

Toutes-a-l-ecole_scalewidth_300



123