La jupe fait elle de la résistance ?

Posté le 29 April 2010

Elle est partout et sur toutes. Mini, crayon, bouffante, en jean, en tweed ou en cuir. Au point que nos consoeurs de la mode pourraient se demander si la jupe n’est pas le nouveau jean. Dans l’histoire du costume, la jupe est une <>. Elle tourmente encore l’imagination des hommes, à l’heure où le porno leur arrache des bâillements blasés. Souchon, bien sûr : <>. Et pas seulement. L’inconnu dont le regard s’attarde sur les longues guibolles court vêtues, le gamin fasciné dans la cour de récré, qui se transforme en prédateur le temps d’un envol de jupon. Objet de fantasmes, synonyme de féminité frondeuse. Les hommes qui n’aiment pas les femmes ne s’y trompent pas. Ils détestent la jupe. Dans <>, Isabelle Adjani, alias Sonia Berjerac, professeur de français, prend en otage, revolver au poing, sa classe : elle ne supporte plus le caïd et sa bande la traiter de <> à longeur de cours parce qu’elle porte une jupe. Hommage en forme de catharsis à toutes les filles obligées de mettre un pantalon sous leur jupe pour échapper à la lapidation verbale.

Flavia Mazelin Salvi – Psychologies Magazine de mars 2010

 

La jupe fait elle de la résistance ?

 

(Dessin : Miss Bean – www.leszillusdemissbean.com)

Il n'y a actuellement pas de commentaire pour cet article.

Leave a Reply