Le Viagra féminin ?

Posté le 22 novembre 2009

Pour ou contre un Viagra féminin ? Et d’ailleurs, est ce possible ?

C’est la question qu’on se pose en apprenant que le laboratoire allemand Boheringer Ingelheim, en étudiant une nouvelle molécule, la Flibansérine, lui découvert des vertus inattendues : son action cérébrale antidépressive agirait également sur le désir et surtout, sur l’orgasme féminin. L’équipe commence donc en ce moment des essais cliniques sur cinq mille femmes pour tester l’efficacité de cette molécule, et annonce d’ors et déjà sa commercialisation pour 2011, sous forme d’une pilule appellée l’Ectris.

Ce laboratoire allemand n’est pas précurseur en la matière : une autre tentative a été lancée en février 2007 par Procter et Gamble, sous la forme d’une sorte de patch, qui, collé sur l’abdomen de la femme, diffuse de la testostérone, hormone censée faciliter l’orgasme. Mais les effets secondaires ne sont pas moindres : modification de la voix, acné, prise de poids, augmentation de la pilosité … ainsi que cancers du sein et autres accidents cardiovasculaires ! Ce patch n’est donc aujourd’hui commercialisé que dans le cadre d’un traitement de baisse de la libido chez les femmes qui ont subi une ovariectomie (ablation des ovaires) et une hystérectomie (ménopause provoquée chirurgicalement).

Ectris aura t elle davantage de succès et surtout, y’a t il une demande de cet ordre chez les femmes ?

A suivre …

JL.

Le Viagra féminin ? dans Articles écrits par l'AEMF 200903181874_zoom

Il n'y a actuellement pas de commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire